06/05/2013

Nouveau site !

Pour plus d'efficacité et de réactivité, ce site a laissé sa place à une page Facebook accessible via ce lien ou en cherchant GRACQ Ciney sur Facebook.

Retrouvez-y toute l'actualité de notre locale, nos actions et réactions.

16/11/2012

Réussir l'aménagement d'un espace public, c'est simple ! Il suffit de répondre aux besoins de ses utilisateurs.


Voilà résumé en une phrase la première partie du colloque "Qualité architecturale & Projets publics", organisé ce vendredi 26 octobre à Charleroi par l'intercommunale IGRETEC. Lors de ce colloque, deux orateurs de renommées mondiales sont venus partager leurs visions de l'aménagement de l'espace public. Une représentante du bureau danois Gehl et Fred Kent, de l’association américaine Project for Publics Spaces.

Durant deux heures, ceux-ci ont présenté leurs travaux, que ce soit en Europe, en Amérique ou ailleurs. Et tous les deux s'accordent sur une idée commune : le succès d'un espace public réside dans le fait qu'il réponde aux besoins de la population. Que ce soit au niveau de son usage, de son confort, de son accessibilité ou de sa sociabilité.


Et pour qu'un aménagement réponde aux besoins des gens, il faut le leur demander :-). Il y a bien-sûr les enquêtes publiques mais reconnaissons que celles-ci se résument davantage  à demander un avis sur un projet déjà ficelé.
Ici, il s'agit d'impliquer la population sur les nouveaux aménagements d'une rue, d'une place, d'un quartier ou d'une ville, dès leur conception. Il s'agit de l'informer sur les enjeux et de choisir, avec elle, les options à privilégier. Cela demande un peu plus de temps et de l'énergie mais au final, vous aurez des aménagements répondants aux besoins du plus grand nombre.


Autre point intéressant de cette conférence fut la théorie « the power of ten » développée par Fred Kent. Cette théorie prétend que pour qu'un espace public soit apprécié, il doit offrir au moins 10 activités afin que chacun y trouve une raison de s'y rendre, d'y rester et d'y retourner. N'hésitez pas à  faire le test avec la rue du Commerce ou la place Monseu. Cela peut consister à faire du shopping, prendre un verre en terrasse, s’asseoir et flâner sur un banc, discuter avec une connaissance, regarder ses enfants jouer, .... 
Car un espace public public est avant tout un lieu de vie, un lieu d'échange, un lieu de fête, un lieu de commerce, un lieu où on se sent appartenir à une communauté... un lieu où l'on peut prendre part à la vie en société.

Pour conclure, je retiendrai cette anecdote de Camilla Van Deurs (Gehl) qui nous expliqua qu'un des indicateurs utilisé pour savoir si le réaménagement d'un lieu avait rencontré les besoins de la population, est le nombre de terrasses de café venus s'implanter depuis.


Voici quelques idées (simples) notées lors de cette conférence :
  • Tout aménagement doit répondre en premier lieu au bien-être et aux besoins de la population.
  • Une ville bien aménagée est une ville où les gens viennent s’y promener, passer du bon temps.
  • Promouvoir la marche ou le vélo, c'est montrer à la population que l'on prend soin d'elle, de sa santé et de son autonomie.
  • Les villes où la voiture est dominante, l’isolement de la population est plus importante qu’ailleurs.
  • Un bon indicateur pour savoir si des rues commerçantes sont agréables, c’est de comptabiliser le nombre de terrasses de café.
  • Si on imagine une ville en fonction de la voiture, on augmente le nombre de voitures. Si on imagine une ville en fonction de tous les usagers, on augmente le nombre de piétions et de cyclistes ...

Qui est qui ?
Jan Gehl est un architecte urbaniste danois reconnu pour avoir exporter dans le monde entier le modèle Copenhagois, faisant la part belle à des aménagements répondant aux besoins de la population. Un de des récents travaux a été le réaménagement de Time Square à New-York.

Le travail de Fred Kent consiste à recréer des lieux publics pour favoriser la vie en communauté. Que ce soit des marchés, des rues commerçantes, des places, des parcs ou des plages.

21/09/2012

Aujourd'hui, c'était PARK(ing) DAY !

Pour rappel, nous avions invité chaque liste aux élections communales à venir discuter vélo, mobilité ... avec nous. Toutes les formations politiques ont répondu présent, merci à elles.


Dans l'ensemble, les échanges ont été très positifs. Il nous semble que le message que nous avons voulu faire passer a été entendu. De là à dire que cela se traduira dans une politique volontariste en faveur du vélo (et de la mobilité douce en général) .. on attendra de le voir pour y croire:-)
 
Nous avons également été surpris de l'accueil positif qu'a reçu notre action auprès des passants. En gros, notre message était (et est) le suivant :
  • 70% de l'espace public en ville est réservé aux voitures. Cela ne laisse que peu d'espace pour profiter de l'espace public.
  • Il faut penser la ville pour les enfants, les aînés et les personnes à mobilité réduite. A l'heure actuelle, la ville est pensée pour des personnes en pleine possession de leurs moyens. Si nous souhaitons plus d'autonomie pour les plus faibles, adaptons la ville en fonction de ces usagers.
  •  A défaut d'infrastructure adéquate, le seul choix possible pour les cinaciens pour se déplacer sur de courtes distances est la voiture. Nous souhaitons donc, comme le prévoit le Plan Communal Cyclable, qu'un réseau inter-villages soit mis en place. Celui-ci offrirait aux cinaciens une alternative à la voiture sur des distances inférieurs à 4km. 
Nous avons également soumis les candidats et les passants à un petit quizz, voici la version corrigée : 


1. En milieu urbain, l'espace réservé à la voiture dans l'espace public est de :  
a. 30% 
b. 50% 
 c. 70%

2. Le trafic automobile est responsable des nuisances sonores en zone urbaine à hauteur de : 
a. 15%
b. 50%
c. 75%

3. Si l'on plaçait l'ensemble des voitures immatriculées en Belgique l'une derrière l'autre, combien de trajet Bruxelles-Marseille serait-il nécessaire pour les stationner?
a. 2
b. 7
c. 15
4. Sur une place de parking habituellement réservée à une voiture, combien peut-on stationner de vélos ?
a. 6
b.7
c.8

5. Combien de jours par semaine une personne qui se rend à vélo à son travail se retrouve-t-elle sous la pluie ?
a. 3 jours par semaine, soit plus de la moitié de ses trajets 

b. Moins de 1 jour en 2 semaines 
c. Jamais ! En Belgique, il ne pleut jamais !
6. En Wallonie, Un trajet sur quatre effectué en voiture fait moins de 1 km. Pourtant, cette petite distance est parcourue à pied en :
a. 5 minutes
b. ¼ d’heure
c. 1/2 heure

7. Selon l'IBSR, depuis l'entrée en vigueur des Sens Uniques Limités (SUL), les accidents dans les rues concernées sont  :
a. En augmentation
b. Stable
c. En diminution

8.Citez 3 avantages liés à la pratique du vélo

a. ................................................................ 

b. ................................................................
c. ................................................................

9.Quel est le budget annuel par habitant recommandé par l'UE pour mener une politique cyclable :
a. 5€ par habitant
b. 10€ par habitant
c. 15€ par habitant 

10. Une des raisons la plus fréquemment évoquée pour expliquer pourquoi une personne n'utilise pas le vélo dans ses déplacements de proximité est le manque d'aménagement cyclable. Indiquez sur cette carte la présence de pistes cyclables dans la commune de Ciney.

A part le RAVeL et les tronçons de pistes cyclables à Haid et Haversin, il n'y a pas de pistes cyclables sur la commune :-(


Encore merci à toutes et tous !!

19/09/2012

Ce vendredi à Ciney, c'est PARK(ing) DAY et rencontre avec des candidats aux élections communales pour parler vélo, mobilité ....


Ce vendredi 21 septembre 2012, dans plusieurs dizaines de pays, des groupes de citoyens vont reconquérir de petites parcelles d’espace public, des emplacements de parking "privatisées" par la voiture. C'est le PARK(ING) DAY !

A cette occasion le GRACQ Ciney a invité des candidats des 4 partis représentés aux élections communales pour parler mobilité, vélo .... de 12h à 14h  rue du Commerce (entre la rue Dinot et la rue de l'Univers).

N'hésitez pas à nous rejoindre avec votre transat !